Novembre 2017 - Théâtre et musique au programme

Publié le 07 novembre 2017

Le Voyage - Théâtre Le Silo - les 11 et 12 novembre

Un père et un fils partent en voyage. le père est veuf depuis quelques mois, ancien résistant français, il égrène quelques souvenirs au fil des kolimètres. Il raconte voloniers son passé, la haine des allemands...Le voyage c'est lui qui l'a voulu. Son fils, lui, conduit la voiture. Enfant d'une Europe qui se construit, il écoute son père d'un air distrait. Ces histoires de la dernière guerre, il les entend depuis son enfance. Le père et le fils sont comme chien et chat, entre coups de pattes et ronronnements. La destination c'est Dachau. Là où le père a été déporté.. mais la plus grande distance qu'ils ont à franchir est celle qui les sépare l'un de l'autre. Ce voyage est une descente vers la mémoire, leurs mémoires. Que trouveront-ils au bout du chemin ? C'est le secret de cette pièce pudique, drôle et émouvante.

Tarif plein : 18€, tarif réduit : 13€
Samedi 11 novembre à 20h30 et dimanche 12 novembre à 16h

Réservation au 02 54 85 15 16

 

Jazz et musique du monde en dialogue - Festival Voix Étouffées - Auditorium de Monceau Assurances - 12 novembre à 17h

Métissages d’exil : La musique a toujours constitué un enjeu politique ou religieux, qu’elle serve la grandeur des rois ou les voies du Seigneur. Ses formes, ses contenus ou son existence même ont toujours été suspects et le restent encore aujourd’hui aux yeux des régimes autoritaires ou théocratiques. On peut d’ailleurs facilement comprendre la porosité de ces concepts entre eux : tout comme la politique ou la religion, la musique relie les hommes entre eux, et son impact collectif en fait d’elle un redoutable outil de manipulation, de résistance, d’espoir ou de paix. C’est dans ces trois dernières catégories que se range le présent concert. Son programme associe des musiques bannies dans leur pays d’origine : Kurt Weill par le nazisme, la musique instrumentale afghane par le régime taliban pour lequel la simple possession d'un instrument de musique peut être puni de mort. En faisant se rencontrer des jeunes musiciens afghans et européens qu’a priori tout oppose (instrumentarium, écriture/oralité, systèmes harmoniques et rythmiques), il révèle au fond les enjeux concrets du multiculturalisme : comment faire pour que ces différences ne restent pas seulement des juxtapositions « exotiques », mais se transforment également en source d’enrichissement mutuel. C’est ici tout l’enjeu.

Dimanche 12 novembre à 17h.
Tarif : 18€
Réservation au 06 67 37 39 33 ou par email.

Monceau Assistance

Accéder à mon espace personnel

     

Accéder à l'espace présidents

     

Nous rencontrer

     

Les sociétés du groupe Monceau Assurances adhèrent à plusieurs fédérations professionnelles